Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Serge Métier

Elevage d'alaskan Husky. Randonnée en chien de traineau en laponie suèdoise. Le long de la plus grande piste de suède : la Kungsleden

Ammarnäs 2007

Publié le 26 Décembre 2007 par Serge Métier

9/12/7
 
Après une longue route pénible, nous voici arrivés à Ammarnäs. 37 heures à rouler non-stop + 5 heures de sommeil à l’hôtel. Tempête quasiment tout du long, en se terminant par une véritable déferlante neigeuse. Nous mettons pied à minuit dans notre nouvelle demeure.
 
Ce matin, direction le parc à rennes. Il fait – 19 degrés et nous avons bien du mal à monter les traîneaux. Sans doute à cause de la fatigue accumulée de la veille. Le plastique qui entoure la ligne câblée gèle et casse. Me voici avec le câble à nu. Je n’ose pas la mettre de peur de tout casser. Aussi je remonte une nouvelle ligne de trait avec ce que j’ai sous la main. Des bouts de corde assemblés mis bout à bout. On y arrive tout de même.
 
Nous voici partis. C’est magnifique. Il a neigé de grosses quantités de neige ces jours ci, et les arbres croulent littéralement. Le ciel est dégagé et nous voyons les cimes des montagnes. Je fais le tour du parc à rennes. 24 km. Les chiens ont du mal de tirer car nous sommes deux sur le traîneau. La neige étant trop cristallisée ralentie l’allure. Les patins ne vont pas bien dessus.

jour-01--56-.jpg

 
 
10/12/07
 
24 degrés ce matin. Il fait très froid. Bjorn s’est blessé la patte hier en traversant un pont de glace. Je ne peux le mettre dans l’attelage aujourd’hui. Nous partons en direction de la cabane qui se trouve sur une île au milieu du lac bertejaure. Alain a quelques difficultés avec ses chiens. Après 5 km il les intervertit et tout va pour le mieux. Nous gravissons la colline et le paysage est somptueux. La neige est épaisse et chose rare dans nos séjours, il y a une grosse couche sur les branches des sapins. Le soleil se reflète sur les hauteurs. La lumière est orangée. C’est magique. Nous traversons quelques lacs. Parfois les pieds des chiens atterrissent dans l’eau. Mais tout va bien. J’essaie ma nouvelle ancre à neige. Ici, elle fonctionne parfaitement. Je suis content. Nous voici arrivés à la cabane de pêche. Je l’appelle la cabane de Jack Brouez en souvenir d’un copain que j’avais amené avec moi il y a quelques années. De là, on peut partir en direction des cimes dépourvues d’arbres, mais ce sera pour une autre fois.
  jour-01--52--copie-1.jpg
11/12/07
 
Petit tour à Sorsele ce matin pour y acheter des harnais et un manteau pour Bjorn. Ce chien a perdu tout son poil avant de partir et là il n'a plus rien sur le dos. Nous mangeons avec Hélène et je paie mon loyer à l’office du tourisme. Je fais mes adieux à Ingrid qui quitte son emploi et déménage à Ostersund. En rentrant, je fais une petite randonnée le long de la Kungsleden sud avec Lynda. Nous y allons à la frontale. C’est génial.
 
12/12/07
 
Aujourd’hui, nous partons pour les grands plateaux lapons. Une trentaine de kilomètres. C’est l’endroit le plus splendide car on se retrouve au milieu de nulle part. Le soleil est au rendez vous et ça donne de chaudes couleurs au milieu de toute cette froideur. Les chiens se comportent à merveille. Nous faisons demi-tour juste au niveau du petit lac gelé. Cette année, une piste de motoneige est prête et nous facilite la tâche.
 
13/12/07
Mauvais temps aujourd’hui. –10 degrés. Cette fois ci, nous partons en direction de Dalovardo. La piste est enfin préparée et nous y avançons à grande vitesse contrairement aux autres années. Cette fois ci, enfin je trouve le refuge. Il y a deux ans, nous nous étions arrêtés à 50 mètres sans l’avoir vu. Alain bat son record de distance avec 32 km aller retour. jour-01--42-.jpg
 
14/10/07
 
Surprise ce matin, + 2 degrés. La catastrophe. Ici, sous ces latitudes, la neige fond à une vitesse vraiment impressionnante. Rien que le temps de déjeuner, et nous avons perdu 10 cm de poudreuse. Cela n’annonce pas une bonne journée et compromet la qualité de nos vacances. C’est vraiment incroyable de voir ça à quelques kilomètres du cercle polaire en plein milieu du mois de décembre.
Cette fois ci, c’est Lynda qui va partir seule avec 2 chiens et me suivra avec 5 chiens. Alain suit derrière avec ses 5 compagnons. Nous faisons le tour du parc à rennes : 24 km. La progression est lente car nous nous enfonçons dans une piste dégelée. Par endroit nous nous enfonçons jusqu’au macadam. Vraiment incroyable ! Depuis le temps que je viens ici, je n’ai encore jamais vu ça. L’année passée déjà nous avions eu un épisode chaud. Mais là, c’est plus brutal. A 13 h nous avons 4 degrés. C’est de pire en pire.
 
15/10/07
 
3 degrés, ça ce s’améliore pas. La neige fond à grande vitesse. Il ne reste plus qu’à peine 20 cm. Nous décidons de laisser les chiens au repos aujourd’hui car les pattes sont en trop mauvais état. On verra demain si les conditions s’améliorent.
 
16/10/07
 
Toujours 3 degrés. C’est incroyable à quelle vitesse ça fond. Alain décide de ne pas faire courir ses chiens ce matin. Le moral n’est pas là. Je vais partir avec Lynda pour le grand blanc sur les plateaux. Aussi, comme nous voyons le soleil, je prends le caméscope pour immortaliser l’événement. La piste est verglacée et je suis obligé de bottiner toutes les pattes des chiens. C’est long à faire mais on est obligé. Nous passons le parc à rennes et le soleil se lève enfin. Les cimes des collines sont rougies par la lumière. C’est splendide. Nous réussissons tout de même notre journée malgré la galère du temps.

jour-01--55-.jpg

Je passe mon après midi dans une marche de 3 heures afin de découvrir de nouveaux sentiers. J’en trouve un exceptionnel en direction de Näsbergfjärn juste derrière les pistes de ski alpin. C’est un chemin de Halage vraiment bien indiqué. Par contre démarrer avec les chiens là est difficile car le début est scabreux.
 
17/10/07
 
Encore 3 degrés. La stake out des chiens est dans la terre maintenant. Je n’avais jamais vu ça depuis 10 ans que je viens en laponie. Il doit rester 15 cm de neige à tout casser sur les flancs de montagne. La petite colline à coté de la maison ; potatisbacken ; est en train de perdre son manteau neigeux. Nous voyons la terre partout. C’est incroyable, car il y avait 60 à 70 cm de neige en arrivant ici.
Nous faisons encore un petit tour en direction du parc à rennes. Il n’y a presque plus de neige. La descente doit se faire sur le macadam ; chapeau pour les patins du traîneau !
Les chiens se blessent malgré les bottines. En tout durant ce séjour, j’en aurais explosé une cinquantaine. De retour au chalet, constatation des problèmes : 3 chiens à mettre au repos et chez Alain, 3 aussi.
 
18/12/07
 
Nos espoirs fondent autant que la neige. 4 degrés et la météo annonce pour demain 7 degrés. Cette nuit, la neige autour de la stake out a disparu, ce qui laisse présager de l’état des pistes. Le plus drôle, c’est qu’en France, une vague de froid touche le pays. 1 mètre de neige dans les stations. Nous décidons de ne plus faire courir les chiens car ce n’est vraiment plus possible. Sur les 60 cm de neige en arrivant, si l’en reste 5, c’est tout le bout.
 
Retour en France avec une dose d’amertume.

DSCF0001.jpg

 
 
 
 
 
Commenter cet article